Parc National des Cévennes

 

En construction

La richesse de la faune dans le Parc National des Cévennes est caractérisée par la présence de 70 espèces de mammifères (sur 135 en France), 195 espèces d'oiseaux (dont 135 nicheuses), 16 espèces d'amphibiens, 15 espèces de reptiles, 23 espèces de poissons et plus de 2 000 espèces d'invertébrés (dont 1 824 d'insectes).



La circulation dans le Parc National des Cevennes
Le Parc National des Cévennes ainsi que l'Office National des Forêts, dans le cadre d'une consultation relative à la circulation dans le PNC n'ont pas souhaité communiquer l'intégralité de chaque aménagement forestier des forêts domaniales de l'Aigoual.






Des réserves de nature aux territoires de la biodiversité

L’exemple de la France

par Jacques Lepart et Pascal Marty

Si l’histoire de la pensée accorde une place importante à la nature et à sa diversité depuis les textes de la Grèce ancienne (Arnould 2005), la prise de conscience des effets néfastes de l’action de l’homme sur les systèmes écologiques est relativement récente et ne prend de l’importance dans le débat public qu’à partir du XIXe siècle et de l’intérêt de l’ingénierie forestière pour le thème de la restauration (Larrère et al 1980 et 1981). Comme pour le patrimoine culturel (Chastel 1986), la conscience aigue de risques de disparition a joué un rôle déterminant dans la définition des enjeux de protection puis de conservation. La dégradation des systèmes naturels mais également le sentiment que l’homme perdait beaucoup à se couper de la nature et à vivre dans un monde artificialisé dont la ville est l’emblème jouent un rôle de premier plan dans l’élan social en faveur de la nature.

Lisez l'intégtalité de ce document...



Le Parc National des Cévennes

Compromis entre conservation et développement ?

Le Parc National des Cévennes, créé en 1970 dans le cadre de la loi française de 1960 sur les parcs nationaux, a toujours été considéré comme un parc « pas comme les autres ». La présence d'une population permanente sur son territoire, l'importance des terrains domaniaux boisés, font du parc un lieu de rencontre de différents acteurs publics et privés et un espace de confrontation de plusieurs stratégies relevant de projets de nature différents. La politique menée par l'établissement public, devant répondre aux exigences des règles de préservation de l'environnement tout en participant au développement local, est souvent le résultat de compromis entre les différents acteurs.

Lisez l'intégralité de ce document...



Aux origines du Parc national des Cévennes

Des précurseurs à la création

Karine-Larissa BASSET

Avec la loi du 22 juillet 1960 sur les parcs nationaux, la France ouvrait la voie à la protection d’espaces naturels de grande qualité, et permettait ainsi de concrétiser des projets en gestation depuis plusieurs années, voire depuis des décennies pour certains. Après la Vanoise et Port-Cros en 1963, les Pyrénées en 1967, ce fut le tour des Cévennes le 2 septembre 1970.

Lisez l'intégralité de ce document...



Le modèle des parcs nationaux à l’épreuve du territoire

 

Le modèle de Parc national mis en place par l'État depuis 1960 n'est pas parvenu à trouver sa place sur le territoire, handicapé par son aspect descendant et réglementaire. Malgré cet échec et la transformation rapide du contexte scientifique et politique, l'État a mis du temps à proposer une réforme de son outil. Les tergiversations du législateur aboutissent finalement en 2006 à un non-choix qui renvoie la responsabilité des arbitrages à l'administration chargée de la mise en œuvre de la nouvelle loi. En conséquence, les Directions des établissements des Parcs nationaux sont mises en tension, écartelées entre des scènes de gouvernance et des choix irréconciliables, qui pourraient conduire à terme à la remise en cause du modèle français des Parcs nationaux. Dans ce contexte, l'avenir des institutions des Parcs nationaux sur le territoire passe par leur capacité à se construire une légitimité locale et une pertinence d'action, sans oublier la question de fond de la refonte de leur modèle.

© Tous droits réservés, Gilles Hubert, Professeur au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains, Université Paris-Est



Les réserves biologiques intégrales :

la forêt en libre évolution

Dans les Réserves biologiques intégrales (RBI) l’exploitation forestière est proscrite et la forêt est rendue à une évolution naturelle. Les objectifs sont la connaissance du fonctionnement naturel des écosystèmes et le développement d’une biodiversité associée aux arbres âgés et au bois mort (insectes rares, champignons…). Les RBI constituent de véritables “laboratoires de nature”.

Télécharger ce docment en haute définition

La superficie du Parc National des Cévennes : coeur de parc 93 500 ha, aire optimale d'adhésion (AOA) de 173 957 ha pour un total de 372 000 ha.

Les réserves biologiques intégrales représente 123,56 ha soit 0,46 % de la superficie du Parc Natonal des Cévennes.

Lisez la suite...



Deux géstionnaires pour une forêt : de la tactique au débat de fond

Les rapports entre l'Office National des Forêts et le Parc National des Cévennes. Ces deux établissements, de par leurs missions respectives, n'ont
pas la même conception de ce qu'est la forêt domaniale de l'Aigoual. Pour les forestiers, ce massif est un ensemble de peuplements. Ce sont les arbres en situation de compétition qui forment la forêt. Ce sont eux qui produisent l'ambiance forestière dont dépendent la flore et la faune des sous-bois. Pour les agents du Parc naturel, la forêt ne se réduit pas aux arbres assemblés : c'est un ensemble complexe de milieux, d'associations végétales, et de faunes associées. Leur mission n'est pas de préserver l'état boisé, mais d'en protéger les éléments les plus rares ou les plus "remarquables".

Raphael LARRERE R., Olivier NOUGAREDE O. et Denis POUPARDIN



La charte du Parc National des Cévennes

La charte du Parc national des Cévennes a été approuvée par décret en conseil d'Etat, publié au Journal Officiel le 10 novembre 2013. Les 145 communes ont été appelées à décider de leur adhésion à ce projet collectif de territoire désormais officialisé et reconnu.

35 ? communes ne font plus partie de l'aire optimale d'adhésion (zone périférique). Elles ont rejetté la charte !

ARRETE n° 2014139-0001 du 19 mai 2014
constatant les adhésions de communes à la charte du Parc national des Cévennes

La superficie Parc National des Cévennes est à présent de 268 457 ha, elle était de 372 991 ha.
La bagatelle de 104 534 ha en moins.

110 ? communes ont choisi d’adhérer à la charte du Parc national des Cévennes, soit plus des trois-quarts des communes consultées. Il semblerait que seule les communes de l'aire optimale d'adhésion (zone périférique) pouvaient se prononcer pour ou contre. Ont supose que les commues de la zone coeur ne pouvaient pas se prononcer contre. Bilan des adhésions à la charte
Un résultat peu flateur pour l'administrateur du PNC.






La carte du Parc National des Cévennes de 1970 à 2013

Voici la carte en haute définition annexée au décret, vous pouvez la télécharger... attention, sa taille est de 22 mégas.

Les réserves biologiques intégrales représente 123,56 ha soit 0,046 % de la superficie du Parc Natonal des Cévennes.




La nouvelle charte du Parc National des Cévennes

Une parodie, un simulacre de concertation publique.

Une concertation publique rendue obligatoire par la loi de 2006, sur les parcs nationaux. Le 17 août, à Saint-Sauveur-Camprieu, Monsieur le directeur du Parc National des Cévennes, est venu présenter " les propositions de synopsis des axes, orientations et mesures pour la nouvelle charte du Parc National des Cévennes ".

Suivrons une demande à nous prononcer sur un avant prolet de la nouvelle charte, ceci en janvier 2012.

L'ADHCA sera invité, ensuite, à se prononcer sur le projet de charte. Nous avons répondu à cette sollicitude dans l'espoir à obtenir la communication de documents administratif et des réponse à plusieurs questions.

Ce printemps 2013, l'Association de Défense des Habitants Contribuables de l’Aigoual, a reçu l'intégralité de ce projet. Il a été soumis aux membres de notre collectif et suite a cette consultation voici la réflection qui a été soumise à l'administration du Parc.

Avis relatif au projet de charte du Parc National des Cévennes

Aucunes de nos suggestions ne seront prises en compte...







Autorité environnementale
Conseil général de l’environnement et du développement durable
Avis délibéré de l’Autorité environnementale sur l’évaluation environnementale du projet de charte du parc national des Cévennes adopté lors de la séance du 24 octobre 2012



Vous vous êtes surement demandé où commence la zone cœur du Parc National des Cévennes ?
Quelles en sont les limites ? Accédez à cette carte à zones réactives...

Le centre de documentation et d’archives du Parc National des Cévennes a pour mission de conserver et de mettre à disposition du public la mémoire des Cévennes. Cette mission très large ne pourrait se réaliser pleinement sans le concours de la Direction régionale des affaires culturelles et des Archives départementales du Gard et de la Lozère. Il est placé sous leur responsabilité scientifique.

Le centre de documentation et d'archives met en ligne son catalogue bibliographique. Vous pouvez faire des recherches sur plus de 14 000 documents par le biais d'un moteur de recherche : interrogation par mots-clefs, liste des dernières acquisitions, liste des différents fonds documentaires etc. Cet outil vous permettra de repérer les ouvrages qui vous intéressent avant une consultation en salle et peut vous permettre également de trouver des documents en ligne.

Faire une recherche...

Les documents disponibles en ligne à partir du catalogue du centre de documentation et d'archives du Parc national des Cévennes sont accessibles grâce à Internet. La pérennité des liens ne peut pas être garanti car ils proviennent de sites externes au Parc, c'est pourquoi il y a parfois plusieurs liens pour un même document (afin de permettre de le retrouver par un autre lien si l'un ne fonctionne plus).

Deux travaux remarquables dont nous recommandons la lecture.





Le modèle des parcs nationaux à l’épreuve du territoire

Nicolas Alban et Gilles Hubert

Le modèle de Parc national mis en place par l'État depuis 1960 n'est pas parvenu à trouver sa place sur le territoire, handicapé par son aspect descendant et réglementaire. Malgré cet échec et la transformation rapide du contexte scientifique et politique, l'État a mis du temps à proposer une réforme de son outil. Les tergiversations du législateur aboutissent finalement en 2006 à un non-choix qui renvoie la responsabilité des arbitrages à l'administration chargée de la mise en œuvre de la nouvelle loi. En conséquence, les Directions des établissements des Parcs nationaux sont mises en tension, écartelées entre des scènes de gouvernance et des choix irréconciliables, qui pourraient conduire à terme à la remise en cause du modèle français des Parcs nationaux. Dans ce contexte, l'avenir des institutions des Parcs nationaux sur le territoire passe par leur capacité à se construire une légitimité locale et une pertinence d'action, sans oublier la question de fond de la refonte de leur modèle.



Les nouvelles règles des Parcs Nationaux

La loi Giran de 2006, en modifiant la loi de 1960 de création des parcs nationaux en France, faisait le constat du relatif échec des zones périphériques, et proposait des solutions pour une meilleure appropriation des Parcs par leurs territoires. Le moyen choisi a été l'instauration de chartes (à l'image de l'expérimentation réussie d'une charte de l'environnement et du développement durable en zone périphérique du Parc national des Écrins), et la transformation de ces zones périphériques en "aires optimales d'adhésion" des Parcs, les collectivités de ces aires étant appelées à valider ces chartes.
Le risque existait, pointé par les associations de protection à l'époque, d'un désengagement de l'État, d'une "PNR-isation" des parcs nationaux et de l'usage des chartes comme objet de pression de la part de certaines collectivités. Les PNR, parcs naturels régionaux, sont en effet des outils de développement territoriaux (durable, certes !) bien plus que des outils de protection, rôle spécifique dévolu par la loi aux Parcs nationaux.
Le travail a néanmoins eu lieu, les chartes ont été élaborées dans la concertation ; les conseils d'administrations, remaniées par la loi Giran pour donner la prééminence aux élus locaux, représentant de leurs territoires, ont validé les textes.



Le parc des Cévennes : un Contre exemple

LE PARC NATIONAL des Cévennes a été crée en 1970 et englobe quelques 50 000 hectares de forêts domaniales ou privées, notamment celle d'Altefage, classée forêt de Protection en 1929. Il représente un contre-exemple de protection de la nature.




Grève
des agents du Parc

Moins de moyens, plus de missions, les agents du Parc National des Cévennes se mobilisent depuis juin 2011,

Ce jeudi 15 novembre, au matin, le conseil d’administration du Parc National des Cévennes s’est réuni à Florac pour engager une nouvelle discussion sur la modification de sa charte qui à terme donnerait lieu à une réorganisation des missions de ses 90 agents. Des agents qui ce même jour ont planté le piquet de grève.

Car cette réorganisation est loin de faire l’unanimité : “Nous avons de plus en plus de missions mais moins en moins de moyens. Avant 2006, les agents avaient trois missions sur le Parc National des Cévennes : Protéger, connaître et faire connaître. Aujourd’hui, on ajoute le développement durable avec le tourisme (entre 8 et 9 millions de visiteurs par an sur les neuf Parcs Nationaux en France) et l’urbanisme” explique Etienne Farand, co-secrétaire national de la branche espèces protégées du Syndicat National de l’Environnement-FSU. Mais le problème, c’est que les effectifs chutent d’année en année : “De 2011 à 2015, on perd un salarié sur 10 et le budget enregistre une baisse de l’ordre de 7% annuel. Nous demandons à ce qu’un vrai dialogue social avec le directeur de l’établissement Jacques Merlin soit engagé.”

Le PNC compte 89 emplois permanents. Après la suppression de trois postes d’agents de terrain et d’un poste administratif fin 2010, 3,5 postes vont disparaître à échéance de trois ans."

Lettre ouverte aux administrateurs : 7 juillet 2011

Communiqué de presse : 07 juillet 2011

Tract grand public



Les réserves biologiques intégrales : la forêt en libre évolution

Dans les Réserves biologiques intégrales (RBI) l’exploitation forestière est proscrite et la forêt est rendue à une évolution naturelle. Les objectifs sont la connaissance du fonctionnement naturel des écosystèmes et le développement d’une biodiversité associée aux arbres âgés et au bois mort (insectes rares, champignons…). Les RBI constituent de véritables “laboratoires de nature”.


Télécharger ce document en haute définition

Ce qui donne le total de 123,5609 ha soit 0,033 %. C'est le pourcentage de surface protégée réelle dans le Parc National des Cévennes

Lisez la suite...




Propositions de l'ADHCA

Proposition pour un arrété relatif au bruit dans le Parc National des Cévennes

Ce texte peut être appliqué, soit à la commune de Saint-Sauveur-Camprieu, soit à toute autre commune, soit au Parc National des Cévennes, ce n'est qu'une proposition, il est perfectible...

Le bruit

La notion de pollution sonore regroupe généralement des nuisances sonores , provoquées par diverses sources, dont les conséquences peuvent aller d'une gêne passagère, mais répétée à des répercussions graves sur la santé, la qualité de vie et/ou sur le fonctionnement des écosystèmes.

Dans certains pays, le bruit est la première source de plaintes et l'une des premières sources de conflits, au travail, entre voisins, entre collectivités et usagers. Du proche ultrason à l'infrason, une large gamme de longueurs d'onde peut être source de stress ou de conséquences pathologiques, selon l'intensité, la durée d'exposition et la sensibilité de la personne ou de l'animal exposé.

Proposition pour une charte contre la pollution lumineuse

Parc National des Cévennes pourrait devenir une des premières régions en Europe à posséder une " réserve de ciel étoilée "

" Plusieurs espèces dites "lucifuges" comme les lucioles parce qu'elles fuient la lumière, ont vu leurs habitats réduits en quelques années aux rares zones de totale obscurité que compte encore l Hexagone ", explique l'écologue Florent Lamiot, l'un des rares spécialistes français de la question.
" Ces animaux ne sont pas les seuls victimes ", souligne-t-il. Outre les rapaces nocturnes, dont le taux de mortalité est bien supérieur à celui des diurnes, " les oiseaux et les papillons migrateurs, qui voyagent de nuit, sont souvent désorientés par les lumières des villes. Et puis, plus d'un milliard d'insectes meurent chaque année grillés sur les lampadaires ".




Pour vos cadeaux !

Nouveauté à la boutique du Parc
Un ouvrage sur l'aigle royal dans le Massif central vient d'être édité.

Le livre L'Aigle royal dans le Massif central, écrit par Bernard Ricau, garde-moniteur au Parc national des Cévennes, et agrémenté des photographies de Vincent Decorde

Tous les droit d'auteur sont reversés au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Millau et à la Réserve naturelle privé du Ranquas qui protège un couple d'aigles royal depuis 25 ans.

© Vincent Decorde




la Boutique du Parc National des Cévennes

Le magazine du Parc/Parc National des Cévennes de Serre en valats
Télécharger les anciens numéros. de serres en valats n°20.pdf 613,76 ko. de serres en valats n°21.pdf 859,55 ko ...
www.cevennes-parcnational.fr/Le-magazine-du-Parc




Inventaire du Patrimoine naturel du Parc National des Cévennes

Arrêté inter-préfectoral n° 2009-253-004 du 10 septembre 2009

Un arrêté inter-préfectoral n° 2009-253-004 du 10 septembre 2009 a attiré notre attention par sa brutalité et le fait du manque d'informations qui devraient accompagner ce genre de mesure. Les moyen employés semblent sans aucune mesure avec l'objet, louable certes, d'effectuer un inventaire du patrimoine naturel d'une partie du parc.


Voici plus d'informations au sujet de l'inventaire du patrimoine naturel, elles ont étés trouvées en faisant une recherche sur l'exellent site du Parc National des Cévennes, nous vous le recomandons :

http://www.cevennes-parcnational.fr/

Saluons cet effort qui permet au plus grand nombre de mieux faire connaitre la richesse de ce patrimoine, et les efforts entrepris par la collectivité pour le préserver. Lisez la suite...





Aux origines du Parc national des Cévennes

Des précurseurs à la création

Karine-Larissa Basset nous montre donc comment le parc a vu le jour. C'est une longue histoire, commencée dans les années 1950 et qui n'aboutit à la création officielle du parc qu'en septembre 1970, après bien des péripéties et des atermoiements.



Candidature à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco

Ce document résume le dossier de candidature des Causses et des Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen, apporte des réponses aux demandes exprimées par le Comité du patrimoine mondial, réuni à Séville en 2009, dans sa décision 33 COM 8B.32, soit : « fournir un inventaire plus détaillé des attributs du bien relatifs à l’agro-pastoralisme, afin de :

- justifier les délimitations du bien ;

- fournir une base pour la gestion et le maintien des attributs, y compris les processus et les pratiques, liés à l’agro-pastoralisme ; […]».

Cet exposé synthétique détaille les développements nécessaires au dossier de candidature, remis ultérieurement au Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les collectivités territoriales, garantes de la démarche de candidature, aux côtés de l’ensemble des nombreux acteurs engagés localement et de l’État partie, manifestent ainsi leur engagement résolu pour la reconnaissance et la gestion raisonnée d’un patrimoine vivant.

Les Causses & Les Cévennes




Parc National des Cévennes

Un parc national peut être créé à partir d'espaces terrestres ou maritimes, lorsque le milieu naturel, particulièrement la faune, la flore, le sol, le sous-sol, l'atmosphère et les eaux, les paysages et, le cas échéant, le patrimoine culturel qu'ils comportent présentent un intérêt spécial et qu'il importe d'en assurer la protection en les préservant des dégradations et des atteintes susceptibles d'en altérer la diversité, la composition, l'aspect et l'évolution.

La réglementation est plus qu'abondante, à tous les niveaux, local, régional, national, européen, mondial.

Encore faudrait-il qu'elle soit respéctée...par tous le monde.

Dans ce que nous avons pu observer, ce sont les l'institutions publiques qui sont les plus laxiste.
Je m'explique, plutôt, si vous me le permettez, je schématise...
Entre ministéres, on ne se fait pas la guerre.
La conigne semble être : démerdez-vous !
Exemple : La réglementatio spécifique du PNC semble lettre morte devant des institutions telles que l'ONF ou la DDE




Voici plus d'informations au sujet de l'inventaire du patrimoine naturel, entrepris par le Parc National des Cévennes, elles ont étés trouvées en faisant une recherche sur l'exellent site du Parc National des Cévennes, nous vous le recomandons :
Saluons cet effort qui permet au plus grand nombre de mieux faire connaitre la richesse de ce patrimoine, et les efforts entrepris par la collectivité pour le préserver.




Le magazine du Parc/Parc National des Cévennesn° 24

Serre en valats

Télécharger les anciens numéros. de serres en valats n°20.pdf 613,76 ko. de serres en valats n°21.pdf 859,55 ko ...
www.cevennes-parcnational.fr/Le-magazine-du-Parc





Association Causses-Cévennes d'action citoyenne

Avenue du Devois, Le Devois, Saint Sauveur Camprieu, 30750, tel 0467826111.
Site internet : http://www.adhca.com, http://www.accac.eu Email: adhca@live.fr , accac@free.fr

 


 



 





















































Biodiversité, objectifs environnementaux et pratiques d'exploitation forestière dans les forêts domaniales du massif de l'Aigoual




























































































René Pical


















































































Propositions de l'ACCAC