L'environnement

 

En construction

Pollution minière en Cévennes

Le touriste pressé ne retiendra des Cévennes que ses magnifiques collines peuplées de chênes et de châtaigniers, quelques vignes en terrasse et un immense bonheur d'être dans une nature si belle.

S'il est un peu plus curieux, parfois, il pourra être frappé dans ce monde si minéral, de découvrir des traces, maintenant discrètes, d'extraction de Plomb et de Zinc mélangés souvent avec de l'Argent.

Ainsi, le site minier de Saint-Félix-de-Pallières, situé dans le sud des Cévennes, à 7 km à l'est d'Anduze, avait une teneur moyenne en Plomb-Zinc de l'ordre de 30 %, avec une proportion élevée de Fer (14 %). La teneur en Argent était de l'ordre de 300g par tonne de galène (sulfure de plomb).

Après plusieurs mois d'une enquête en profondeur sur la situation de la zone de Saint-Félix-de-Pallières (Gard), des journalistes de Radio France International, Alain Renon, Arnaud Jouve, Bernard Nicolas et FR3 avec Patricia Loison, ont réalisés un documentaire bouleversant diffusé dans “Pièces à conviction” sur France3 le 23 janvier 2016...

Pollution des sols et risques sanitaires, la situation catastrophique pour l'environnement et les habitants des communes riveraines du site minier, Saint-Félix de Pallière, Thoiras, Anduze et Tornac.

L'Association Causses-Cévennes d'action citoyenne ne peut rester indiffèrente à ce drame environnemental et humain qui se joue dans notre piémont Cévenol.

Cette émission bouscule les services de l'état : Préfecture, Dreal, ARS Mars 2016


L'actualité



Anciennes mines du Gard: 49 plaintes pour mise en danger de la vie d’autrui

Des taux anormaux d’arsenic, de plomb ou de cadmium avaient été décelés sur plusieurs habitants des environs, dont des enfants : 45 plaintes contre X ont été déposées, visant la contamination attribuée à d’ex-mines de plomb et de zinc situées près d’Anduze, dans le Gard.

Les plaintes au pénal visent la contamination environnementale et les conséquences sanitaires qu’auraient engendré les résidus et déchets de deux anciennes mines situées à moins de 10 kilomètres d’Anduze : la mine Joseph, abandonnée en 1955 et celle de la Croix-de-Pallières, qui n’est plus exploitée depuis 1971. Toutes les deux étaient gérées par l’entreprise belge Union minière, devenue Umicore (...).

Accéder à notre dossier...




Modélisation de la végétation urbaine et stratégies d’adaptation pour l’amélioration
du confort climatique et de la demande énergétique en ville


Thèse présentée et soutenue par Cécile de Munck en vue de l'obtention du Doctorat de l'Université de Toulouse

Le 8 novembre 2013

Nous vous présentons le début, le sommaire et la fin de ce document pour vous inviter à le lire dans son intégtalité : : Thèse

Mots clé : changement climatique, climatisation, modélisation du climat urbain, bâti-végétation, confort thermique, toitures végétalisées, efficacité énergétique

Résumé

Les projections climatiques prévoient une amplification du réchauffement climatique, potentiellement exacerbée en milieu urbain du fait du phénomène d'îlot de chaleur urbain. La recrudescence d'évènements extrêmes comme les canicules peut avoir des conséquences écologiques, sanitaires, et économiques dramatiques à l'échelle des villes qui concentrent la population. Parmi les mesures d'adaptation visant à améliorer le confort climatique et la demande énergétique, la climatisation et la végétalisation urbaine constituent deux leviers d'action aux effets parfois antagonistes. Ce travail de thèse - mené dans le cadre des trois projets de recherche CLIM2, MUSCADE et VegDUD, propose d'évaluer ces effets par des simulations du climat urbain à l'échelle de l'agglomération parisienne. La modélisation repose en particulier sur le modèle de canopée urbaine TEB qui permet de simuler les échanges de chaleur, d'eau et de quantité de mouvement entre les surfaces urbaines et l'atmosphère, et depuis peu l'énergétique des bâtiments et des indices de confort thermique dans les bâtiments et dans les rues.

Source : https://labrecheurbaine.com/ cabinet d’architecte italien Boeri Studio (Stefano Boeri, Gianandrea Barreca et Giovanni La Varra) photosBoeri Studio, Brand Consultancy et Paolo Sacchi

Afin d'améliorer la prise en compte de la végétation urbaine dans TEB, un modèle de toitures végétalisées extensives a tout d'abord été développé et évalué. Différentes pratiques d'arrosage de la végétation urbaine au sol ou sur les toits ont également été paramétrées.
Les scénarios d'adaptation de la ville de Paris par la climatisation, évalués dans le cadre de CLIM2 pour la canicule 2003 par des simulations couplées de TEB avec un modèle atmosphérique, ont mis en évidence que toutes les formes de climatisation qui rejettent de la chaleur dans l'atmosphère (sèche ou humide) génèrent une augmentation de la température des rues au niveau des piétons.
Ce réchauffement, proportionnel à la puissance des rejets de chaleur sensible dans l'atmosphère, est en moyenne de 0.5 à 2_C, selon le niveau de déploiement de la climatisation.
Différentes stratégies de végétalisation ont ensuite été mises en oeuvre et évaluées toujours sur Paris, en faisant varier soit la végétation au sol (plusieurs taux et types de végétation testés), soit celle en toiture (avec ou sans arrosage), soit les deux. Ces simulations, réalisées dans la configuration générale du projet MUSCADE, i.e. en mode forcé avec une version de TEB disposant d'un générateur dynamique d'îlot de chaleur urbain, ont montré que l'augmentation de la couverture végétale au sol a un pouvoir rafraîchissant plus efficace que les toitures végétalisées, et ce d'autant plus que le taux de végétalisation et que la proportion d'arbres sont importants. Les toitures végétalisées quant à elles constituent le moyen le plus efficace de réduire la consommation d'énergie, non seulement estivale mais aussi à l'échelle annuelle, essentiellement grâce à leur pouvoir isolant.

Lisez la suite




Le Parc National des Cévennes signe un protocole de travail avec E.ON

A Florac, le 8 janvier 2014

Ce protocole a été signé devant la presse ce mercredi 8 janvier par Luc Poyer, président du directoire d’E.ON France, et Jean de Lescure, président du conseil d’administration du Parc national, en présence de Stéphane Morel, secrétaire général d'E.ON, et de Jacques Merlin, directeur de l'établissement public du Parc national.

Lisez l'intégralité de ce document...

Quel va être l'impact sur la forêt donaniale de l'Aigoual et sur le Parc National des Cévennes?

Centrale thermique Gardanne Meyreuil

En vrac, voici quelques infos et quelques questions qui devraient nous amener à un vrai débat sur ce projet afin de nous aider à mieux appréhender ce difficile sujet. Merci de bien vouloir enrichir ce débat qui ne devrait laisser personne indifférent.

Ce document évolue très vite, grâce aux nombreuses réactions qu'il suscite. Merci de l'enrichir…

E.on or not E.on that is the question




Changement climatique au 20 ème siècle


en Languedoc-Roussillon

Météo France

Cette brochure n’a d’autre prétention que de sensibiliser les acteurs locaux des territoires aux changements climatiques déjà intervenus depuis la fin du 19ème siècle, par le biais de l’évolution des paramètres météorologiques sur les contrées où ils vivent et pour lesquelles on imagine qu’ils ont une sensibilité particulière.

Si les augmentations relevées de température annuelle peuvent paraître, de prime abord, relativement modestes, légèrement supérieures à 1°C, il faut toutefois conserver à l’esprit, d’une part, qu’il s’agit là de températures moyennes, ce qui suppose des écarts ponctuels bien
supérieurs et d’autre part, que seuls cinq degrés séparent un épisode glaciaire qui, comme il y a -20 000 ans, a conduit à une extension des glaces polaires aux confins du bassin parisien, d’un optimum climatique tel celui que nous connaissons depuis 10 000 ans environ.

Lisez l'intégralité de ce document...




Emploi du feu

Les bonnes pratiques





Restez copains avec vos voisins

Impossible de faire une grasse matinée le dimanche matin votre voisin passe sa tondeuse tous les week-ends.
Que faire ? Le bon usage veut que les horaires suivant soient respectés : pour les appareils à moteur de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30 en semaine, de9h à l2h et de l5h à l9h le samedi, de 10h à 12h le dimanche et jours fériés.
Ces restrictions sont valables pour tous les types de bruit:
musique, pétards, appareils électroménagers, aboiements de chien... Informez votre voisin de l'existence de cet arrêté. Si rien n'y fait, envoyez-lui une copie par lettre recommandée avec accusé de réception.

Lire la suite...



Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit...

Lire la suite...

La qualité de vie : un combat citoyen au quotidien




Le radon 222

Certaines roches contiennent du Radon en concentrations plus importantes que d'autres, le granit par exemple. C'est pour cette raison que certaines régions sont plus exposées à des risques liés au Radon que d'autres. On retrouve cet élément dans des endroits peu ventilés (vallées encaissées, maisons en granit trop isolées etc), et aussi dans l'eau, il présente des risques sanitaires dans ce milieu. Des études cherchent encore à évaluer l'impact de ce gaz sur la santé.

Lisez la suite...




Bilan sur la qualité radiologique des eaux du robinet

Origine de la radioactivité naturelle dans les eaux La radioactivité naturelle dans les eaux est en relation directe avec la nature géologique des terrains qu’elles traversent, le temps de contact (âge de l’eau), la température, la solubilité des éléments rencontrés, etc.

L’eau se charge d’éléments radioactifs lors de son passage au travers des roches plutoniques ou métamorphiques4 profondes. Dans les zones de roches magmatiques5 riches en uranium et en thorium, la radioactivité est plus élevée que dans les régions sédimentaires. Ainsi, les eaux de source des régions granitiques présentent parfois une activité naturelle élevée due au radium-226 et au radon-222. C'est pourquoi l'eau provenant de puits profonds contient normalement une radioactivité naturelle (radon7, etc.) beaucoup plus élevée que les eaux de surface dans les rivières, les lacs ou les ruisseaux.

Lisez la suite...




Contrôle de la radioactivité des eaux potables

Les dysfonctionnements du dispositif réglementaire et les demandes de la CRIIRAD

Lisez la suite...




Tchernobyl

Les retombées pour le massif de l'Aigoual

Mythe ou réalité ?

La cartographie des retombées radioactives de l'accident de tchernobyl

Lire la suite...




Association Causses-Cévennes d'action citoyenne
Avenue du Devois, Le Devois, Saint Sauveur Camprieu, 30750, tel 0467826111.
Site internet : http://www.adhca.com, http://www.accac.eu Email: adhca@live.fr , accac@free.fr

 


 



 




 

Le Parc National
des Cévennes








La forêt domaniale de l'Aigoual

 

 


 

 

Biodiversité,
objectifs
environnementaux et pratiques
d’exploitation
forestière
dans les
forêts domaniales
du massif
de l'Aigoual