Le Pôle nature 4 saisons



C'est sur les pentes du Mont Aigoual

À pied, à cheval, à VTT, en courant ou en raquette, un réseau de plusieurs centaines de km de sentiers et chemins, aménagés et balisés.

La force publique devient un acteur incontournable. Initié en 2010 avec l'étude « l'Aigoual Mythique », ce projet ambitieux porté et soutenu par ses partenaires (Europe, Etat, Région Languedoc Roussillon, Département du Gard, Parc National des Cévennes, Agence de Développement et de Réservation Touristiques du Gard) prévoit la création d’aménagements structurants favorisant l’implantation et le développement de prestataires touristiques privés ou publics.

C’est quoi l’idée d’ « Aigoual Mythique » ?

L’essence même des propositions est de recréer un rapport le plus direct ente l’Homme et la montagne, il doit la sentir, la pratiquer, la respecter. Les éléments naturels participent au mythe et l’enrichissent. Monter au sommet doit être un « but » et non une consommation d’espace en 10 minutes depuis les villages proches.

Les aménagements doivent mettre en scène les paysages, la flore, les traditions, tout en offrant une large diversité de pratiques « douces ».
L’accès au sommet pour les véhicules de tourisme doit être réglementé 6 mois par an (printemps, été, début automne) et seulement sur la face Nord-Ouest. Les faces Nord-Est et la face Sud doivent retrouver une ampleur à l’échelle du paysage et plonger vers l’Hort de Dieu et la vallée de l’Hérault, la route actuelle doit se transformer en sente réservée aux déplacements doux (FTT, vélos, piétons, cavaliers et calèches…).

C’est mettre fin à sa banalisation (on vient en voiture jusqu’en haut, on se gare, on va jusq’au belvédère en traversant un parking et on repart). Retrouver l’Aigoual Mythique c’est permettre aux visiteurs de se ré-approprier les qualités du sommet : prendre le temps de cheminer, de regarder et sentir (climat mythique, excessif), respirer un air plus léger qu’en ville, faire un petit ou grand effort (mériter le sommet que l’on soit promeneur en famille ou grand sportif en compétition) et accéder enfin au panorama … finalement n’est-ce pas une petite ou grande victoire sur soi-même ?

Le projet est d’offrir le temps de la découverte, les sensations de la montagne et du sommet, de mettre en valeur un belvédère qui dévoile un quart du territoire français.

La communauté de communes de l'Aigoual, soucieuse du futur dévelopement du pôle touristique et d'activités que représente le Mont Aigoual, à lancé cette étude en 2010. Développement du Pôle nature

L'objectif : re-mettre en valeur la capacité des lieux à offrir des espaces de pratiques sportives/ludiques sur les 4 saisons de l’année, pour tous les niveaux de pratiquant, sportif de haut niveau ou personne en situation de handicap … et le faire savoir !

- proposer une offre qualifiée, diversifiée, de différ ents niveaux, permettant de séduire un large panel de profils de clientèles touristique, lo isirs, population de proximité...
(enfants, adolescents, jeunes couples, familles, tribus, séniors, sportifs confirmés,...) ;
- proposer des produits-séjours adaptés aux différentes de mandes des clients (de la demi- journée aux courts séjours, aux séjours semaine,...).
- utiliser les activités et les sports de nature comme clé d'entrée du territoire pour développer en parallèle d'autres secteurs touristiques : bien-être et remise en forme, découverte de la culture locale, du patrimoine...
- allonger les durées d'exploitation touristique en j
ouant astucieusement avec les différents types de profils et les différents types de produits-séjours proposés.
- Valoriser de manière intelligente, dans le cadre d’un modèle économique durable, un patrimoine environnemental et des ressources naturel les remarquables et fragiles
- Développer des services à la population pour faire des pôles d’attractivité de nouvelles populations et développer des activités toute l’année (4 saisons), faire pratiquer les sports de nature aux populations locales pour devenir les meilleurs ambassadeurs de ces
territoires.
- Poursuivre la modernisation de l’image de Massif cent ral, attractif pour la qualité et les compétences en matière d’accueil touristique et de loisirs.

Lancée en 2008, l’appellation «Gard Pleine Nature » s’inscrit dans la démarche de développement durable. Ce label signe l’engagement du Département du Gard et de ses partenaires dans le développement maîtrisé des activités de pleine nature, la connaissance et la préservation des espaces naturels gardois.


5 Sentiers d’interprétation


Les livrets des sentiers d’interprétation sont disponibles au départ des sentiers.
Ils sont en téléchargement :
http://www.causses-aigoual-cevennes.org/tourisme/activites-sportives
,

http://www.caussesaigoualcevennes.fr/competences/pole-4-saisons/

Découvrir ou redécouvrir le patrimoine naturel et culturel du territoire, entre activité humaine et milieux préservés.

Un sentier d'interprétation ou sentier de découverte est une infrastructure touristique se présentant sous la forme d'un sentier généralement relativement court équipé de panneaux d'informations pour permettre aux usagers de connaître et surtout décrypter les milieux qu'ils traversent en l'empruntant, en donnant les clés scientifiques, historiques, culturelles voire politiques pour comprendre l'aspect des lieux. Selon la nature et le contexte des sites, le sentier peut être accompagné d'un écomusée, d'un poste d'observation de la faune, de ateliers sportifs.

Les panneaux des sentiers d'interprétation se distinguent des panneaux d'information touristique que l'on retrouve typiquement dans les centres urbains par leur disposition suivant un parcours ordonné par étapes, au fil du sentier et de la découverte du site.


Arboretum Hort de Dieu

Un grand programme de reboisement a été mené sur le massif de l’Aigoual à la fin du XIXe siècle, sous la houlette du forestier Georges Fabre. Celui-ci a été parmi les premiers à pressentir l’importance des essences exotiques en matière de reboisement.
C’est dans ce contexte et pour étudier le comportement des espèces dans différentes conditions écologiques (altitude, régime des pluies, nature des sols, etc.) qu’un réseau de dix arboretums fut créé entre 1885 et 1903.
Charles Flahault, botaniste, apporta son soutien scientifique pour créer l’arboretum de l’Hort de Dieu.

Fabre et Flahault ont poursuivi deux objectifs : l’étude de l’adaptation de certaines essences forestières au climat cévenol et plus généralement l’étude des végétaux dans leur rapport avec les conditions environnementales.
Pour quelles conclusions ?
Il apparaît clairement que certaines espèces végétales sont mieux adaptées que d’autres au climat cévenol. Ainsi les sapins méditerranéens et le douglas s’en sortent très bien, comme globalement l’ensemble des espèces originaires d’Europe, d’Asie mineure et de l’ouest de l’Amérique du Nord.
À l’opposé, les espèces d’Asie orientale et de l’est de l’Amérique du Nord dépérissent largement.



Forêt Lingas

Le lac des Pises

Le lac des Pises est un lac artificiel de treize hectares alimenté par le ruisseau des Pises, d’une rofondeur moyenne de quatre mètres. Mis en eau en 1965, il devait à l’origine faire l’objet d’un aménagement touristique. La création du Parc national des Cévennes (1970), qui s’est porté acquéreur de ce domaine en 1981, en a fait un espace de protection de la nature et de la transhumance pour les troupeaux des vallées cévenoles.

La constante évolution du milieu naturel

Sur la gauche vous observez une trouée dans la forêt, provoquée par le vent. Ces arbres (épicéas) tombés au sol, sont appelés «chablis».
Le bois mort qui reste au sol crée un milieu propice à de nombreuses espèces, en particulier les insectes dits «saproxylophages » (qui mangent du bois mort) et des champignons.
Petit à petit, la trouée se refermera et la végétation herbacée actuelle sera remplacée par les arbres.



L’Hérault prend sa source sur le versant sud du Mont Aigoual, point culminant des Cévennes méridionales.
Ses eaux courent en cascades sur les pentes abruptes des versants méditerranéens, nettement plus escarpés que ceux du côté atlantique. Cette topographie accidentée a largement contribué à limiter les activités humaines, agricoles ou forestières, sur ce versant sud.
Ce sentier vous propose une découverte de ces reliefs… et de la végétation qui les accompagne.

Deux cascades… cherchez l’Hérault !

Hésitant entre débit et longueur devant ces deux brins de rivières, les géographes ont finalement désigné le cours d’eau à vos pieds comme l’Hérault, alors que la cascade face à vous a été baptisée la Dauphine.

Vous pouvez ici observer deux plantes remarquables : le grand orpin, avec ses feuilles « grasses », consommées par les chenilles d’un papillon de montagne, l’apollon, en fort déclin sur tout le Massif central. Vous aurez peut-être la chance de l’observer entre la mi-juillet et la mi-août. La saxifrage de Prost forme des coussinets facilement reconnaissables par leur forme régulière. Ils permettent de mieux conserver le peu d’eau disponible.
C’est une plante endémique, on ne la trouve que dans les Cévennes.


Ouvrez les yeux… et les oreilles !

Au détour du sentier vous pourriez être surpris par un sifflement bref et fort, c’est le cri d’alarme du mouflon ! Sa présence peut aussi être trahie
au printemps par les bêlements des jeunes, similaires aux cris des agneaux.

En 1954, vingt-trois mouflons sont introduits sur le massif et arpentent la crête bordée de landes située devant vous, à droite de votre position. Depuis, la population s’est développée peu à peu sur les pentes cévenoles.
En 1999, la Fédération départementale des chasseurs du Gard, en concertation avec l’Office national des forêts, le Parc national des Cévennes, les agriculteurs et chasseurs, a repris la gestion et le suivi de l’espèce.

Depuis cette date, on observe que la population, même chassée, augmente de manière régulière sur le secteur de l’Aigoual et colonise d’autres communes depuis peu.


le sentier des botanistes et forestiers La forêt de l’Aigoual, fortement dégradée au début du XIXe siècle, a fait l’objet d’une reconstruction opiniâtre. Un grand programme de reboisement du massif est amorcé dès 1859. Il s’intensifie sous la houlette de Georges Fabre, des Eaux et Forêts, de 1875 à 1908. Parallèlement à ces travaux, Charles Flahault, directeur de l’Institut de botanique de Montpellier, a mené des expérimentations et recherches sur l’adaptation des espèces aux conditions environnementales locales.
Le reboisement, qui a radicalement changé le paysage, s’est appuyé sur des connaissances nouvelles acquises localement et mises en oeuvre par des forestiers, mais aussi des botanistes. Ce sentier vous accompagne sur leurs pas…

En levant les yeux, vous pouvez découvrir sur les troncs de hêtres, deux trous ovales. Vous aurez en revanche plus de mal à apercevoir leur constructeur, mais peut-être entendrez-vous ses cris caractéristiques : krru-krru (en vol) ou wik-wik (posé). Noir de jais, avec un « béret » rouge, cet oiseau plutôt farouche s’appelle le pic noir, c’est le plus grand des pics européens. Son régime alimentaire est constitué de fourmis et insectes vivant dans le bois.


Chasse au trésor

5 Fiches parcours géocache :


Les fiches des parcours VTT, trail et géocache de chaque parcours sont en téléchargement gratuit. Dans les Offices de tourisme de Valleraugue et au col de la Seyrrerède la version papier est payante (1€ et 0,50€).

Pour toutes les précisions sur ces activités, le plus simple et rapide est de consulter le site de l’Office de tourisme, dans les activités sportives :
http://www.causses-aigoual-cevennes.org/tourisme/activites-sportives
,

Ou le site de la communauté de communes, onglet Pôle nature : http://www.caussesaigoualcevennes.fr/competences/pole-4-saisons/

Le geocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technologie du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler un contenant (appelé « cache » ou « géocache ») dans divers endroits à travers le monde. Une géocache typique est constituée d'un petit contenant à l'épreuve de l'eau et de l'environnement comprenant un registre des visites et un ou plusieurs « trésors », généralement des bibelots sans valeur. Plusieurs centaines de milliers de géocaches sont répertoriées dans 222 pays sur les différents sites Web communautaires dédiés à ce loisir.

Fiche Géocache - A l'ascension du sommet du Mont Aigoual

Fiche parcours famille - Les balcon de l'Aigoual Géocache

Fiche Géocache - Lac de Pises

Fiche Géocache - André Chanson

Fiche Géocache - Valleraugue


VTT

Le vélo tout terrain, VTT ou vélo de montagne (de anglais : mountain bike, MTB) ou encore vélo de randonnée sportive, est un vélo destiné à une utilisation sur terrain accidenté, hors des routes goudronnées, et un sport règlementé par l'Union cycliste internationale.


La carte en haute définition


Fiche Randonnée VTT.2 « Tapis vert »

La carte en haute définition


La carte en haute définition



Trail (course à pied)

Le trail ou la course nature est un sport de course à pied, sur longue distance, en milieu naturel, généralement sur des chemins de terre et des sentiers de randonnée en plaine, en forêt ou en montagne.

Depuis quelques années, le trail rencontre un succès grandissant en Amérique du Nord, en Europe et au Japon. Aux États-Unis, le nombre de coureurs de trail est passé de 4,5 à 6 millions entre 2006 et 20121. En Europe, les pratiquants seraient huit millions.

6 Fiches parcours

Parcours 1- TRAIL- Dorsale Aigoual

Parcours 2-TRAIL-Tour Sapinière

Parcours 3-TRAIL-Boucle Hort de Dieu Aigoual

Parcours 4-TRAIL-Tapis Vert

Parcours 5-TRAIL-Tour l’Espérou

Parcours 6-TRAIL-3 cols de l’Escoutadou

Données GPX des parcours trails


Un observatoire de la faune sauvage et du mouflon

Dans le cadre du projet pôle nature 4 saisons du massif de l'Aigoual, un observatoire du mouflon a été aménagé, dans la montée de Valleraugue à L'Espérou (Sambuguet).

Il se situe sur la D 986 entre Valleraugue et l'Éspérou et vient compléter l’offre d’interprétation. Cet espace permet d’observer cet animal et découvrir son milieu (jumelles ou longue vue fortement recommandées). L’aménagement a l’avantage d’être accessible à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite (stationnement réservé et accès facilité)

En complément de cet aménagement et afin de sécuriser le stationnement et l'accès au site, les travaux suivants ont été réalisés par la communauté de communes Causses-Aigoual-Cévennes, Terres solidaires :

  • Aménagement d'une zone de parking, dont la surface est déjà existante.
  • Aménagement d'un cheminement piéton entre le parking et l'accès à l'observatoire
  • Sécurisation du site


Courant 2016, de nouveaux parcours VTT, trail, cyclosportifs, raquettes et des parcours de courses d’orientation sont prévus. A cela s’ajoutera une voie de découverte, « Les Balcons de l’Aigoual », voie réservée aux circulations douces, à proximité du sommet de l’Aigoual, pour découvrir le massif chacun à son rythme…


Attention, ces activités se déroulent en montagne. la météo y est particulièrement instable. Les vents peuvent être violents, et le brouillard y est plus que fréquent (240 jours en moyenne au sommet), les conditions atmosphériques peuvent changer en très peu de temps.




Contacts :

Pour toutes les précisions sur ces activités, le plus simple et rapide est de consulter le site de l’Office de tourisme, dans les activités sportives :
http://www.causses-aigoual-cevennes.org/tourisme/activites-sportives
,

Ou le site de la communauté de communes, onglet Pôle nature : http://www.caussesaigoualcevennes.fr/competences/pole-4-saisons/

Pôle nature 4 saisons massif de l’Aigoual, CC Causses Aigoual Cévennes -Terres solidaires -
Anton SMIRNOFF et Benoît Martin (a.smirnoff@cac-ts.fr; 04 67 82 73 79)

Maryline Bertrand : responsable de l’office de tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes : 06 79 46 44 06 mbertrand.otmacc@orange.fr

Maison de Pays - Valleraugue tél. 04 67 64 82 15
www.causses-aigoual-cevennes.org, et www.cevennes-parcnational.fr

Agence de Développement et de Réservation Touristiques du Gard tél. 04 66 36 96 30
www.tourismegard.com



Vous ne devez pas ignorer que la plupart de ces activités se déroulent dans le Parc National des Cévennes

Voici la réglementation du Parc National à respecter




Commentaires de nos lecteurs



Seul bémol, le coût exorbitant du plan de financement...la Communauté de Communes de l'Aigoual a candidaté à I'appel à projet < Pôle de Nature > lancé par la DATAR Massif Central.

EXTRAIT du registre des Délibérations du Conseil de la Communauté de Communes de l'Aigoual
Séance du 17 novembre 2012

Le budget prévisionne de l'étude a été estimé à 70 000€

Les communautés de communes du Pays Viganais et de l'Aigoual envisagent de réfléchir ensemble à un projet d'étude global sur les activités de pleine nature qui leur permettra de planifier le développement des activités de pleine nature en lien avec les gestionnaires de ces espaces naturels.

Le plan de financement 429 500€

EXTRAIT du registre des Délibérations du Conseil de la Communauté de Communes de l'Aigoual
Séance du 16 juin 2012
Obiet : candidature de la communauté de communes de l'Aigoual à l'appel à projet < pôle de Nature >.

ACCAC

Plus de 500 000€ pour quelques sentiers et un balisage...C'est de l'argent public, des subventions, c'est le contribuable qui paye, le fonctionnement, c'est nous qui allons payer.

Ce n'est qu'un début...Comme il s'agit de voies vertes et qu'une des proposition concerne la route D269, il va ne reste plus qu'a décrouter environ 4 km !..J. Rutten


Les conditions climatiques sont souvent très difficiles ( vent, pluie,brouillard, neige ). La célèbre cloche des tempêtes ou cloche de la tourmente permettait aux voyageurs de s'orienter. La tourmente, c'est le mélange diabolique du vent et de la neige, qui entraîne le voyageur dans un égarement total.
Aucune visibilité, la perte de tout repère, une sorte d'état d'hypnose, un destin qui bascule en quelques secondes... On dit que les hommes qui se sont trouvés dans la tourmente ont connu un avant goût de l'enfer et de la terreur.
Du moins ceux qui y ont survécu... car nombre de bergers et de voyageurs ont succombé à cet événement terrible, parfois à quelques mètres d'une habitation...Francis D.


Enrichissez le débat en donnant votre opinion...adhca@hotmail.fr



Textes, illustrations et photos sont empruntés à la documentation (fiches, livets et brochures) diffusées gratuitement par la Communaté de communes Causses Aigoual Cévennes


 

Association Causses-Cévennes d'action citoyenne
Avenue du Devois, Le Devois, Saint Sauveur Camprieu, 30750, tel 0467826111.
Site internet : http://www.adhca.com, Email: adhca@live.fr