Météo site de l'Observatoire du mont Aigoual



 

 

Projet de centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques

Le magnifique observatoire du mont Aigoual, dernier site météorologique de montagne en activité de France, a, en effet, un besoin urgent d'une sérieuse rénovation Une enveloppe de 3 500 000 € serait destinée pour sa rénovation.

Une victoire pour les élus locaux. Ils se sont battus pour réunir un tel budget. L'Etat est le gros contributeur.

A l'heure où ce document est réalisé, le 2 mai 2017, voici l'échéancier prévisionnel et le plan de financement présenti.

 


Le maître d'oeuvre : la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires, elle n'est pas propriétaire de lieu...
France Domaines possède le bâtiment. Le restaurant est propriété de la mairie de Valleraugue. Le tout est situé dans le Gard, à la limite avec la Lozère.

Est-ce que la Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires, peut dépenser une telle somme dans un bâtiment qui ne n'appartient pas ?




L’Observatoire météorologique du Mont Aigoual a été construit entre 1887 et 1894 sur l’initiative du forestier Georges FABRE, artisan du reboisement de l’Aigoual aux cotés du botaniste Charles FLAHAULT, à la fin du XIXème siècle.

Ce bâtiment est situé au sommet de l’Aigoual, point culminant du département du Gard (1567 mètres d’altitude), à cheval sur le département de la Lozère. Ce sommet a la particularité d’être placé à la rencontre des deux masses d’air océanique et méditerranéenne, lui conférant des caractéristiques climatiques exceptionnelles voir extrêmes. Le Mont Aigoual détient ainsi quelques records météorologiques nationaux en termes de précipitations, brouillard, givre ou encore vent.

Le mont Aigoual est le détenteur de records toutes catégories.

Les précipitations : une année est de 4.020 mm au mont Aigoual au Gard en 1913.

Neige : La plus forte chute de neige journalière a été enregistrée à l'observatoire du mont Aigoual, dans les Cévennes situé à 1567 m d'altitude avec 1,86 m le 19/02/1976.

Le cumul maximum de neige a été enregistré l'hiver 1995/1996, au Mont Aigoual qui a enregistré 10,39.m de neige fraîche cumulée depuis 1894.

Le Vent : en montagne elle est de 360 km/h au Mont Aigoual le 1/11/1968.

Le brouillard : Nombre de jours avec brouillard : 241 par an.

Epaisseur de givre pouvant atteindre 120 cm en 24 heures.

Nombre de jours avec sol couvert de neige : 118 par an.

Ce site n'est donc pas fréquentable toute l'année malgré le réchauffement climatique.

Le Mont Aigoual est un haut lieu touristique du département du Gard. Il accueille chaque année entre 150 000 et 200 000 visiteurs qui viennent principalement pour le panorama exceptionnel qu’offre ce site. Il permet d’embrasser le quart de la France, des Alpes aux Pyrénées, en passant par la Méditerranée et les monts d’Aubrac. La majorité des visiteurs viennet de toute la France et on peut y croiser beaucoup d'étrangers.

 


Cette bâtisse construite fin XIXe siècle, aux allures de forteresse, est en piteux état. Mal isolée, elle prend l'eau. Il faut tout refaire : les menuiseries, le toit, l'intérieur. Des travaux coûteux qu'il fallait lancer pour assurer l'avenir du site.

Météo France est lancé dans un vaste plan de restructuration, inscrite dans la révision générale des politiques publiques, avec, à la clé, la suppression de plus de 500 postes (sur 3 700 agents) en France et celle de la moitié de ses centres départementaux d'ici à 2017.

L'observatoire météo du Mont Aigoual, un temps menacé de fermeture, va finalement bénéficier d'une rénovation complète. Météo France veut en faire une vitrine sur le changement climatique.

Aujourd'hui, c'est le seul observatoire météo habité et il faut absolument que les météos (météorologues prévisionnistes, NDRL). Les 5 salariés de Météo France restent donc en poste. Dans les années 1990, les prévisionnistes se sont encore diversifiés en lançant un centre de test d'appareils de mesure en conditions extrêmes.

Aujourd'hui, le nouveau chef de station, Didier Lacoste, a présenté un projet de refonte complète de l'exposition, qui serait davantage axé sur le changement climatique. Et, idée inédite, de petits groupes d'amateurs vont participer gratuitement l'après-midi à l'élaboration d'un des bulletins de la station. Le rôle d'animateurs des prévisionnistes sera, alors, conforté.



Présentation du projet



Un
comité de pilotage sera composé de :

- Météo France
- Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires
- Parc national des Cévennes
- Office National des Forêts
- Conseil Départemental du Gard
- Etat (Préfet ou représentant)
- Région Occitanie, Pyrénées Méditerranée

La mission principale de Météo France sera la vulgarisation scientifique via :

- l’animation du futur centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques :
- Présence physique dans l’exposition
- Visites guidées
- Participation aux animations estivales : cycle de conférences et Estival de l’Aigoual (conférences, ateliers…)
- Organisation des ateliers pédagogiques et stage climato/météo

Météo France continuera également d’assurer des missions qui lui sont propres : recueil des données météorologiques, assistance ponctuelle et à distance des autres centres de météorologie, dit « travail en étoile ».
Pour assurer ces missions, Météo France mettra à disposition du site 4 personnels à temps plein, ainsi qu’un renfort de saisonniers pour la
saison estivale.

La Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires va devenir le gestionnaire du site de l’Observatoire de l’Aigoual au sens où ce sera à elle d’assurer les dépenses de fonctionnement du site ainsi que son entretien, (ménage, travaux courants…), de l’accueil sur site et de la gestion de la boutique. Elle sera également chargée de la promotion du site et de toutes les démarches marketing qui pourront être mises en place pour en assurer le développement.

Elle va également être chef de file dans les décisions à prendre concernant l’organisation et la gestion du site en réunissant et présidant le comité de pilotage. Ce dernier sera chargé de fixer les orientations de développement du site. Celles-ci seront définies par une convention de gestion qui sera signée entre les différents partenaires et qui décrira les engagements et les moyens que chacun devra mettre en oeuvre pour le maintien de la dynamique de développement du site.

Organisation future du site : une offre d’accueil développée :

Accès public au bâtiment unifié
Nouvelle distribution intérieure : la Galerie des Nuages
Espace restauration et hébergement
Le centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques
Réflexion sur l'agencement de l'exposition : Diagnostic et positionnement du projet et Aménagement et scénographie
Sentier du climat et des paysages

De nouveaux produits touristiques :

Ateliers et stages thématiques
Séminaire d’entreprise ou événementiels
Résidences de scientifiques et d’artistes
E-commerce

Maintien et création d’emplois sur site

Maintenir les emplois « Météo France » sur site, soit 4 personnes
Installation d’une entreprise privée pour la gestion de la partie hébergement/restauration
Une personne pour l’entretien du bâtiment ainsi que de saisonniers pour l’accueil et l’animation du site

Source : Annexe-2-Note-fonctionnement


L’ambition de la Communauté de Communes dans le cadre d’un partenariat avec Météo France est de faire évoluer cette exposition en un véritable outil de sensibilisation, d’interprétation et de communication « tout public », face aux changements climatiques, qui serait alors inédit au niveau national et même européen.

L'observatoire de moyenne montagne, qui accueille près de 80 000 personnes chaque année entre mai et mi-octobre, est très prisé des touristes et des randonneurs. Situé sur la ligne de partage des eaux entre la Méditerranée et l'Atlantique, le lieu offre un panorama à couper le souffle les jours de grand beau temps.

En hiver, il n'est pas rare que les cinq météorologistes et ouvriers de maintenance de la station, occupée jour et nuit, se retrouvent bloqués à cause d'abondantes chutes de neige.


Il est prévu un découpage en deux lots :

- Lot 1 : maîtrise d’oeuvre pour la réhabilitation et l’aménagement de l’Observatoire de l’Aigoual en vue d’y créer un centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques.

- Lot 2 : maîtrise d’oeuvre pour la muséographie et la scénographie de l’exposition du centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques.

Délai d’exécution pour les deux lots

La mission de maîtrise d’oeuvre doit commencer au mois de mai 2017.

Le nouveau centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques devra ouvrir ses portes au public pour la saison touristique de 2020, soit au mois de mai 2020. L’ensemble des travaux d’aménagement devront donc être terminés à cette date.


Est-ce aux politiques de s'engager dans un tel projet ?

Le projet de création d’un centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques permet le développement d’une offre d’accueil équilibrée :

- Accès gratuit à la nouvelle exposition, aux animations estivales ainsi qu’au restaurant et à la boutique
- Offre payante de médiation scientifique : stages thématiques et ateliers pédagogiques, accueil de groupes (entreprise, écoles…).

Cela permettra une augmentation du taux de fréquentation du site, une augmentation du panier moyen ainsi que le maintien et la création d’emploi.

Accroissement de la fréquentation et du panier moyen :

Le taux de fréquentation du site devrait augmenter de 20 %, ce qui permettrait de capter pour le centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques environ 15 000 visiteurs de plus par an. Cela représente une augmentation directe des recettes à la boutique de 60 000 €.

Le développement de l’offre de restauration et d’hébergement devrait avoir pour conséquence l’augmentation du panier moyen. Celle-ci ne sera pas directement bénéfique à la collectivité car la gestion du pôle hébergement/restauration sera confiée au secteur privé. En revanche, la collectivité compte sur un loyer de 20 000 € annuels.

Le développement des nouveaux produits touristiques (ateliers pédagogiques et stages thématiques) permettra de générer 38 000 € de recettes supplémentaires : il est prévu d’organiser 5 semaines de stages pour 12 personnes sur l’année, avec un tarif à 500 € par personne, ainsi que 6 week-ends pour 12 personnes avec un tarif de 250 € par personne.

Maintien et création d’emplois sur site

Le projet de création d’un centre d’interprétation et de sensibilisation aux changements climatiques permet dans un premier temps de maintenir les emplois « Météo France » sur site, soit 4 personnes à temps plein ainsi que le maintien du personnel communautaire pour la boutique soit l’équivalent d’1,5 équivalent temps plein.
Ce projet va également permettre l’installation d’une entreprise privée pour la gestion de la partie hébergement/restauration, générant là aussi de l’emploi.
Enfin, il est prévu le recrutement d’une personne pour l’entretien du bâtiment ainsi que de saisonniers pour l’accueil et l’animation du site.

Comme toujours, dans le montage de projets menés par nos élus, Il n'y a pas de prévisinnel de coût de fonctionnement ou d'exploitation.

La question qui s'impose : comment ce projet va-t-il être financé sur le long terme ?




Vues d'ensemble


 

 


 








Comme trop souvent dans notre belle région, nos élus, sans aucun doute, avec la volonté de faire, sans concertation avec les habitants, se lancent dans ce grand projet. Monsieur Martin Delord en est le moteur grâce à ses nombreuses fonctions : président de la communauté de communes Pays Aigoual Cévennes Vidourle, président de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires, maire de Lanuéjols, conseiller général du canton de Trèves, trésorier du Conseil général du Gard, rien ne semble lui échapper dans notre mille feuille administratif.

L'Observatoire est propriété de France Domaine, le restaurant et les gîtes seraient propriètè de la mairie de Valleraugue, rien n'appartient à la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires.

Nous voila embarqué dans un projet bien ambitieux et potentionnellement ruineux pour une si petite communauté de communes qui se devra assumer le fonctionnement et l'entretien de ce complexe dans le futur.

Est-ce que la Loi Notre va-t-elle regrouper les communautés de communes de l'Aigoual, du Pays Viganais et la Communauté de Communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises ?

Les conditions climatiques extrêmes, avec 3 à 4 mois d'ouverture réelles ( les vacances scolaires et quand le temps le permet), vont-ils permettre d'assurer une relative rentabilité de ce projet ?

Sommes-nous une fois de plus, devant de nouvelles conséquences du désengagement de l'état et de l'abandon des territoires ruraux?

N'est ce pas à l'état, à la région, au département d'assurer la gestion et le fonctionnement ?



Météo pour Mont Aigoual, FR (Station météorologique)

Mont Aigoual (Gard - France) / Relevés météo en temps réel - Infoclimat



Gestion des dépenses publiques en Cevennes


 

Association Causses-Cévennes d'action citoyenne
Avenue du Devois, Le Devois, Saint Sauveur Camprieu, 30750, tel 0467826111.
Site internet : http://www.adhca.com, http://www.accac.eu / Emails : adhca@live.fr