L'aire de camping-cars



Ce projet n'est pas une idée de notre conseil municipal, il semble piloter par le Parc National des Cévennes, et relayé par le Conseil Général du Gard.
On promet des subventions du Conseil Général du Gard, du Conseil Général Languedoc Roussillon et du Parc National des Cévennes !

Des aires de camping cars sont en projet sur la plupart des communes de la communauté de l'Aigoual, et comme rien ne se fait sans une autorisation du PNC, sans prendre trop de risques de se tromper, on peut dire que le PNC essaye de créer des structures d'acceuil pour éviter le parking sauvage dans les zones protègèes, pour des gens qui n'en veulent pas.


Notre commune à d'autres prioritè : l'assainissement de la Maison Familiale du Pont du Moulin par exemple


Mairie info N° 7 - décembre 2010


AIRE DE CAMPING-CARS

La demande est forte et on constante progression dans ce domaine. Camprieu étant un secteur particulièrement prisé par les camping caristes, il devenait nécessaire d'organiser leur accueil et de retenir ce potentiel de clients. Les Collectivités encouragent actuellement Ces projets on accordant des aides financières. Il aurait été dommage de ne pas en profiter.

L'aire de stationnement et de service sera réalisée sur le lieu-dit "Les travers et Tabarde ".

Le Conseil Municipal a désigné l'entreprise Triaire pour un montant de 25470 € HT, avec subventions du Parc National des Cévennes, du Conseil Général du GARD et de la Région Languedoc Roussillon, la commune n'engagera donc seulement 30% de ce montant.

A notre plus grand soulagement, le Conseil Général Languedoc Roussillon, n'a pas délibéré sur ce sujet, il demande à la mairie de produire une étude prévisionnelle d'exploitation. L'argent se fait rare. Nous essayons maintenant de savoir si le Conseil Général Du Gard accorde cette subvention annoncé par la mairie, peut être un peu vite ? Contrairement à ce qui est écrit dans la Lettre de Maire n° 7, pour l'instant il semble que seule une subvention du Parc National des Cévennes a été actée.




Pourquoi ce projet n'est pas consultable ou rendu public.

L'ADHCA en à fait la demande en mai 2010, la mairie n'a pas répondu à ce jour, un avis de la CADA nous donne droit à avoir accès è ce document, CADA Avis 201003152-NR du 9 septembre 2010, une mise en demeure d'exécution de ce avis à été adressé à la mairie, elle reste à ce jour sans réponse.

Au mépris de toutes le Lois, la mairie ne communique pas ces documents. Cette étude, une fois rendue publique par deux délibèrations du conseil municipal, est devenue maintenant un projet. Il est communicable à toute personne qui en fait la demande.

Le site où cette intallation doit être construite à déjà un grave problème d'assainissement. Lisez : un si joli petit ruisseau

 



Mairie info N° 5 / mai 2010 : Nous pouvons lire : Projet de construction d'une aire de camping-cars : 34 000 €.
Lieu d'implantation : Pont du Moulin : création du sentier reliant la future aire de camping-car et le village 15 000 €.
Total : 49 000 € !

C'est beaucoup d'argent pour un projet donc les principaux intéressés ne veulent pas.

Pourquoi faire une telle dépense pour des gens qui ne contribuent si peu aux finances locales et de surcroît nous coûtent de l'argent (nous les alimentons généreusement en " eau potable " et nous payons pour leurs déchets).


Tout au plus il y a faire un point où il soit possible de dégazer, et rien de plus, par exemple dans le stationnement prés de la salle omnisport.

Avant de se lancer dans un investissement et dépenser une telle somme ne faudrai-il pas étudier le coût de l'exploitation, définir les condition d'utllisation, le tarif, établir un réglement.Y a-t-il une étude de retour sur investissement pour ce projet. La question qui doit être posé : combien va rapporter cet investissement ?

Il y a d'autres urgences dans notre commune : l'eau "potable", l'assainissement par exemple.

Chaque été, la ressource en eau potable est insufissante, l'assainissement collectif. Tant que ces deux problèmes ne sont pas résolus, plus de camping-cars ou toute nouvelles constructions ne vont que compliquer la vie des residents actuel.

La défense des contribuables implique d'exiger de nos élus cohérence et rentabilité des investissements. ( le 21 mai 2010)

 

Un peu d'histoire

2008, Monsieur Bernard Casagnet, alors maire de Saint Sauveur de Camprieu procède à la pose d'un portique afin d'interdire le stationnement des campings cars sur la rive sud du lac.

S'en suit de violentes joutes verbales entre le Maire et les camping caristes.

Il était facile de comprendre les raisons de cette décision. Une simple promenade sur la berge sud, dans les buissons à l'orée du bois, permet à quiconque de constater l'amoncellement de détritus et pire, les dégazages sauvages. Pour les lecteurs qui se demandent ce que cela signifie, en voici l'explication : les camping-car, disposent d'un réservoir qui a comme fonction de recueillir les eaux usées (lavabo, douche, évier, WC). Ces dégazages sauvages sont absolument révoltants et si ces usagers ne sont pas capables de se soumettre aux règles les plus élémentaires d'hygiène, leur présence autour du lac doit être remise en cause. C'est un problème de santé publique.

Samedi 12 août 2008, je me suis présenté au groupe de camping caristes présents sur le bas-côté avant le pont du lac du Devois, dénommé le lac de Camprieu.

L'objet de ma démarche était de recueillir des opinions au sujet de l'aménagement d'une aire pour les campings cars prés de la Résidence de vacance du Pont du Moulin.

Ce qui ressort de cette enquête est que toutes les personnes interrogées se sont prononcées contre le site du Pont du Moulin et hostile à devoir s'acquitter d'une somme pour l'usage d'un aire pourvus de service tel que de l'eau potable, de vidange des eaux usées et de branchement électrique. " S'il faut payer nous irons ailleurs ! ".Les camping-caristes se sont exprimé devant Monsieur le Maire sur le site d'implantation de cette aire de stationnement. " On ne va pas payer pour aller dans un trou ". le président de l'association des camping caristes du Gard et tous les camping caristes que nous avons interrogés ne sont pas favorable à cet emplacement. Ils ont été entendu par la maire qui ne semble pas les avoir écoutés.

Pendant notre conversation je suis témoin d'un dégazage sauvage par l'un des campings cars qui sans aucune gaine vida sa cuve d'eaux usées !





Sur tous ces sujets, votre opinion nous intéresse : adhca@hotmail.fr



 

Association Causses-Cévennes d'action citoyenne
Avenue du Devois, Le Devois, Saint Sauveur Camprieu, 30750, tel 0467826111.
Site internet : http://www.adhca.com, Email: adhca@live.fr